A titre d'exemple, une entreprise possédant une boutique en ligne pourra facilement mettre en oeuvre des serveurs supplémentaires pour faire face à un pic d'activité très limité dans le temps, tel que la période de Noël ou des soldes, puis les supprimer après coup. Cela lui reviendra certainement moins cher que si elle avait du acheter et gérer toute l'année une infrastructure informatique capable d'absorber cette charge importante mais éphémère.

La vitesse de l'hébergement partagé, par contre, peut fluctuer entre une vitesse parfaitement acceptable et une vitesse tout à fait lente. La vitesse du site des clients dépend en grande partie de la performance des autres sites web sur le même serveur. Plus un serveur partagé est épuisé, que ce soit en termes de nombre de comptes ou de trafic à gérer, plus il traite lentement les demandes d'information.
Dans stockage en nuage, les prestataires de services ont des systèmes pour stocker les données de leurs clients. La taille de ce système de stockage dépend de la quantité de données qui seront stockées. Ces systèmes sont appelés centres de données. Un petit prestataire de services devra peut-être seulement un couple de serveurs connectés à l'Internet. Une personne utilisant les services de ce fournisseur envoie ses données sur Internet au serveur qui enregistre et stocke ces données. Lorsque la personne d'accéder à ces données, est renvoyé à l'appareil cette personne ou qu'il est autorisé à faire des changements sur le serveur lui-même.
Pour acheter une extension de stockage iCloud, vous pouvez payer par carte bancaire ou à l’aide de votre crédit de l’iTunes Store. Si vous ne disposez pas de suffisamment de crédit sur votre compte iTunes Store pour procéder à la mise à niveau, le montant restant à payer vous est facturé. Vous ne pouvez pas utiliser de cartes cadeaux Apple Store pour acheter une extension de stockage iCloud. Découvrez comment gérer la quantité de stockage que vous utilisez.

1.3. Disponibilité. Les Pages décrivant les Services sont accessibles à l’échelle mondiale, mais cela ne signifie pas que tous les Services ou éléments du service sont accessibles dans votre pays ou que le Contenu accessible au moyen des Services est autorisé dans votre pays. Nous pourrions bloquer l’accès à certains Services (ou éléments du service ou Contenu) dans certains pays. Il est de votre responsabilité de faire en sorte que votre utilisation des Services soit autorisée à l’endroit où vous vous trouvez. Les Services ne sont pas offerts dans toutes les langues.
À la résiliation pour quelque raison que ce soit de la présente Convention, tous les droits et obligations des Parties visées par la présente Convention prendront automatiquement fin, à l’exception du droit d’engager une action antérieure à la résiliation, des obligations de paiement et des obligations qui sont expressément ou implicitement destinés à subsister à la résiliation.
Pour les utilisateurs, particuliers et entreprises, la location de services associée au cloud computing permet généralement de réaliser des économies à court terme. Mais le coût total à moyen et long termes peut se révéler, au bout de quelques années, supérieur au coût d'une application hébergée en interne. Cela dépend du mode d'utilisation (fréquence, nombre d'utilisateurs…) et de la durée de vie de l'application. Un calcul comparatif s'impose avant de faire son choix. Ce calcul ne doit pas se limiter aux coûts directs, mais doit aussi intégrer l'ensemble des coûts cachés pour que le cloud permette d'économiser ainsi que l'effet des avantages du cloud sur le business de l'entreprise (productivité accrue, recentrage métier…). La tâche n'est pas forcément facilitée par les modes de facturation proposés qui sont parfois peu « lisibles » et dépendent de plusieurs paramètres : l'utilisation des fonctions (volumétrie), le coût de production ou de mise à disposition, incluant les évolutions, le degré de complexité et, enfin, le tarif locatif du service. Les durées d'engagement peuvent varier d'un prestataire à l'autre, mais restent pour la plupart autour de deux ou trois ans34.
20.2. Nous rejetons expressément toute responsabilité pour toute action découlant de votre utilisation des Services ou du Contenu. Toute utilisation des Services et du Contenu ainsi que l’accès à ceux-ci sont à votre discrétion et à vos risques, et vous êtes seul responsable des éventuels dommages occasionnés à votre système informatique ou de la perte de données découlant d’une telle utilisation des Services ou du Contenu et de l’accès à ceux-ci.
Non seulement les prix de l'hébergement mutualisé et de l'hébergement en nuage peuvent différer considérablement, mais toute la structure de facturation est également différente. Les prix de l'hébergement partagé, similaires à ceux des plans de serveurs virtuels et dédiés, sont généralement commercialisés sur une base mensuelle, mais les clients peuvent bénéficier de rabais plus importants en souscrivant à des plans d'une durée d'au moins un à trois ans.
Partagez vos fichiers en toute confiance avec OneDrive afin que d'autres puissent y accéder de manière transparente et sécurisée, au sein et en dehors de votre organisation. Suivez l’historique de toutes les activités sur des fichiers pour tenir tout le monde informé. Utilisez SharePoint pour gérer et partager des fichiers ou dossiers, sur des sites d’équipe ou des sites intranet, et dans l’ensemble de votre organisation.
Que ce soit pour une utilisation privée ou professionnelle, les services de stockage et de partage en ligne plus connu sous le nom de Cloud (de l’anglais cloud computing, ou nuage informatique en français) permettent de stocker en sécurité, de synchroniser et de partager facilement des données. Dropbox est le premier fournisseur qui a rapidement popularisé le service de stockage de données en ligne pour les particuliers et les entreprises. Cependant il existe désormais de nombreuses alternatives à Dropbox, en effet la concurrence a rapidement reconnu le potentiel du Cloud computing. Mais quels sont les meilleures alternatives À Dropbox ? Et en quoi elles diffèrent ou se ressemblent ? Au-delà des grands noms comme Amazon, Apple, Google et Microsoft, il existe aussi de nombreux fournisseurs plus petits sur le marché.

21.2. Notre responsabilité totale pour toute question découlant de la présente Convention ou qui y est liée est limitée à 100 $ CA ou au montant total que vous avez payé pour accéder aux Services pendant la période de trois mois qui a précédé l’événement donnant lieu à la responsabilité, selon le plus élevé de ces montants. La présente limite s’appliquera même si nous avons été avisés de la possibilité que notre responsabilité excède ce montant.


Le service cloud d’Apple. La marque à la Pomme propose 5Go d’espace de stockage gratuit. Cependant, comme tous les produits et services de l’écosystème Apple, il est préférable de posséder un Mac ou un iPhone / iPad pour profiter de toutes les fonctionnalités offertes. Notez qu’il est nécessaire de créer un compte Apple ID pour l’utiliser.Le service iCloud jouit d’une interface élégante pour ses applications et son service web. Il est compatible avec Windows, macOS et iOS. Pour tout appareil iOS ou macOS acheté, 5Go d’espace de stockage sont offerts. Malheureusement, ce service fait pâle figure face à la concurrence. Aucune application Android ou Windows Phone n’est disponible, et iCloud n’adhère pas aux standards de services de synchronisation de fichiers. On déplore aussi l’absence de fonctionnalités d’édition collaborative approfondies.

Travaillez sur un fichier, enregistrez-le directement sur OneDrive ou SharePoint : toutes vos modifications sont mises à jour sans problème. L’intégration totale à Office vous permet de commencer à co-éditer un document sur un appareil et de terminer sur un autre. Vous disposez toujours d’un large éventail d’outils pour annoter, surligner et commenter le document.


En plus d’offrir un espace de stockage, certains services proposent également d’éditer le contenu en ligne par le biais du cloud. Cette fonctionnalité très utile n’est proposée que par Microsoft OneDrive, Google Drive et Dropbox. Chacun de ces services présente ces propres avantages et son fonctionnement unique.Sur Dropbox, il est possible de consulter des documents PDF, et même de les modifier en installant certains plugins. Des outils tels que WriteBox ou TextDropApp seront très utiles à ceux et celles qui doivent régulièrement modifier du contenu au format PDF. Il existe des dizaines de plugins compatibles avec Dropbox, permettant par exemple de synchroniser des fichiers sur différentes plateformes (inSync) ou de chiffrer les données (SafeBox, BoxCryptor…).Avec Microsoft OneDrive il est possible de modifier tous types de documents depuis un navigateur web. Vous serez en mesure d’éditer des documents Word, Excel, ou PowerPoint sans même avoir besoin de posséder la suite Microsoft Office. S’abonner à OneDrive peut donc permettre d’économiser le prix d’un abonnement à Office.Sur Google Drive, il est possible d’ouvrir n’importe quel format de document. Un texte Word avec Docs, un tableau Excel avec Sheets, ou une présentation PowerPoint peuvent être ouverts sans difficulté par les différents services de Google. Il est également possible d’effectuer des modifications ou d’éditer ces documents depuis un navigateur sans passer par un logiciel, et même de créer des documents PDF. Là encore, ce service cloud peut permettre d’économiser le prix d’un abonnement à Microsoft Office.
L’hébergeur 1&1 IONOS avec HiDrive offre aussi une alternative intéressante à Dropbox, qui s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. Le service de Cloud vous offre un maximum de flexibilité et de liberté dans l’accès et le stockage de vos fichiers sur tous les appareils. Pour cela, 1&1 IONOS fournit un client de bureau pour Windows et MacOs ainsi que des applications mobiles pour iOS et Android en plus de l’application Web multiplateforme, qui permettent une synchronisation intuitive et efficace de votre stock de données. 
Accédez à votre contenu multimédia 4K et diffusez-le à tout moment et n'importe où. PLEX prend en charge le transcodage matériel en ligne 4K H.264, permettant de convertir et de lire intuitivement des vidéos 4K sur d'autres smart TV, smartphones et lecteurs multimédias tels que Roku qui, à l'origine, ne prennent pas en charge les formats Ultra HD. Prend également en charge les applications multimédia DLNA, PLEX, Emby et autres sous le TOS.
Pour accéder aux 3 mois d’essai gratuit à Amazon Drive il faut se connecter à son compte Amazon ou en créer un si vous n’êtes pas encore client. Hélas, il faut enregistrer sa carte bancaire avant d’avoir accès au Cloud ce qui est très désagréable. N’oubliez pas de créer une alerte sur votre calendrier avant la fin des trois mois si vous ne souhaitez pas être débité de 70 euros d’un coup (la facturation est annuelle).
×