En termes d’espace de stockage, tous les services de cloud gratuit ne se valent pas. Au maximum, vous pouvez disposer gratuitement de 50Go, avec Mega, ce qui devrait suffire à répondre aux besoins de la plupart des internautes.Au contraire, certains services de cloud gratuit ne proposent que le strict minimum pour inciter les usagers à souscrire à la version payante. C’est le cas de Dropbox qui ne propose que 2Go gratuits. Pour jouir de davantage d’espace, les usagers devront payer 9,99 dollars par mois pour 100Go, 19,99 dollars par mois pour 200 Go ou 49,99 dollars par mois pour 500 Go. Il est également possible d’obtenir jusqu’à 16Go d’espace disque supplémentaire en parrainant des amis, à raison de 500 Mo par ami parrainé. Cependant, Dropbox se distingue par une fonctionnalité de sauvegarde de l’historique des fichiers. Après avoir modifié ou supprimé un fichier, il est possible de le retrouver intact pendant une durée de trente jours.Il est également important de prendre en compte la taille maximale de fichiers autorisée par chaque service. Dans ce domaine, les services Mega ou Hubic mènent la danse, puisqu’ils ne proposent aucune limite de taille. Cependant, d’autres services proposent davantage d’espace de stockage, mais limitent la taille maximale des fichiers. À vous de déterminer la taille des fichiers, et la taille totale du contenu que vous souhaitez stocker sur le cloud pour déterminer le service de sauvegarde cloud qui vous convient.Il est toutefois nécessaire de garder en tête que les services de stockage cloud gratuits ne sont pas éternellement figés dans le temps. Compte tenu de leur gratuité, les fournisseurs de ces services considèrent parfois qu’ils n’ont pas de comptes à rendre aux utilisateurs. De fait, ces services peuvent disparaître du jour au lendemain, ou modifier leurs conditions de façon radicale.On peut notamment prendre l’exemple de Microsoft OneDrive. Au commencement, Microsoft proposait 25Go de stockage gratuit à ses abonnés. L’espace a ensuite été réduit à 15Go, puis 5Go. Les utilisateurs se sont plaints, et la firme a finalement décidé de proposer à nouveau 15Go d’espace de stockage, et 15Go supplémentaires dédiés au stockage de photos. Pour finir, le créateur de Windows a finalement choisi de limiter l’espace à 5Go en tout et pour tout. Ce genre d’initiative pousse les utilisateurs à opter pour la version payante. En l’occurrence, Microsoft propose 50Go pour 2€ par mois. Toutefois, un tel stratagème peut aussi inciter les usagers à renoncer au service pour se tourner vers la concurrence.
Accédez directement au service de partage de fichiers ZipShare. La puissance de cette application Web fait du partage de fichiers un jeu d’enfant où que vous vous trouviez et quel que soit l’appareil que vous utilisez. Accédez directement à votre compte ZipShare depuis WinZip 23. Connectez-vous à vos comptes Cloud et partagez facilement des fichiers compressés via messagerie électronique. Compressez et partagez sur Facebook, Twitter et LinkedIn n’importe quel type de fichier accompagnant un message. Envoyez gratuitement jusqu’à 500 Mo de fichiers à l’aide de ZipShare ou passez à ZipShare Pro pour envoyer jusqu’à 5 Go.
Un bon nombre de fournisseurs de services de Cloud ont dans le passé eu de sérieux problèmes concernant la protection des données. En effet il ne s’agissait pas seulement d’attaques relativement classiques d’hackers qui accèdent ainsi à toute sortes de données : Mais surtout la NSA, l’agence nationale américaine de la sécurité a pu accéder à divers comptes utilisateurs de Dropbox, ce qui provoqua un scandale et un questionnement sur la confidentialité des données sur le Cloud. En effet le problème avec l’utilisation de services de stockage en ligne est la difficulté de savoir exactement qui peut avoir accès à vos fichiers en dehors de vous. Pour cette raison, les experts conseillent aux utilisateurs de crypter tous les fichiers qui ont étés chargés sur un service de Cloud. Enfin les données et dossiers sensibles ne devraient dans un premier temps simplement pas être chargés sur le Cloud.
Adobe Creative Cloud propose différentes solutions de stockage dans le cloud, spécialement destinées aux photographes, ainsi qu’un stockage orienté vers la photographie avec des galeries d’images attrayantes. Les bibliothèques de groupes permettent aux collègues d’ajouter des photos à un dossier partagé, et vous êtes libre de rendre n’importe quelle photo privée. Il existe une intégration avec Lightroom et Elements, et vous pouvez effectuer des modifications rapides si nécessaire. Le téléchargement est facile, avec des applications pour Windows, Mac, iOS et Android. Il existe également un support pour les formats de fichiers RAW. Le niveau le moins cher coûte toutefois 119,88 USD par an pour 1 To de stockage. C’est deux fois ce que Microsoft OneDrive fournit, mais vous obtenez Lightroom CC bien que vous perdiez ensuite Office 365. Choisissez une capacité de stockage inférieure (20 Go) et obtenez Photoshop CC gratuit.

Transformez rapidement une photo ou un document en une image ou un PDF prêts pour le partage grâce à la nouvelle fonction WinZip Scannez et Partagez. Lancez l'analyse directement depuis WinZip. WinZip peut ensuite en faire une sauvegarde locale, sur le réseau ou dans un service de stockage Cloud. Vous pouvez également partager la sauvegarde via messagerie électronique, médias sociaux ou messagerie instantanée et la crypter, le cas échéant, pour protéger les informations analysées lors du partage. Vous pouvez partager des photos, documents, reçus et plus encore en toute simplicité. La nouvelle prise en charge des scanners à plat signifie que vous pouvez numériser plusieurs images dans un même fichier PDF sans utiliser de chargeur automatique de documents.

Tout d’abord, comme très souvent (trop ?), il faut savoir que tous les services ne sont pas compatibles avec tous les terminaux. Ainsi Google Drive est-il pour le moment disponible pour Windows, Mac, et Android, mais pas encore pour iPad/iPhone ni pour Windows Phone (pour ce dernier, pas sûr qu’il le soit un jour). D’un autre côté, Skydrive de Microsoft est disponible sur Windows, Windows Phone et iPhone, mais pas sur Android, du moins en application officielle.

MediaFire a démarré comme un service de partage de fichiers, mais est devenu un service de stockage en nuage assez décent à part entière. Vous pouvez télécharger ce que vous voulez et le service tourne autour du partage et de la lecture avec ces fichiers dans le cloud. Les utilisateurs gratuits obtiennent 10 Go. Vous pouvez obtenir 1 To pour 7,50 $ par mois (facturé chaque année) ou 100 Tb pour 80 $ par mois (facturé trimestriellement). L’application est un peu ancrée et quelques utilisateurs ont eu des problèmes, mais cela semble fonctionner assez bien dans l’ensemble.
Le stockage de blocs continue d'être la base pour la plupart des applications d'entreprise. Il peut prendre différentes formes avec différents niveaux de performances et de disponibilité, du stockage relié directement à l'hôte, avec son nombre élevé d'IOPS et son faible temps d'attente, pour les utilisations intensives, au bloc virtualisé, avec un nombre d'IOPS moyen ou faible, pour les applications plus générales ou éphémères. Bien que l'emploi du stockage de blocs par les développeurs (via un système d'exploitation) décline avec l'utilisation de plateformes applicatives de plus haut niveau telles que IBM Cloud, le type de stockage sous-jacent reste le bloc.
×