ALLAUDIO-VISUELACCESSOIRES-AVCHAÎNES HI-FI-AND-AUDIOENCEINTES HI-FI-AND-AVHI-FI-AND-AUDIOHI-FI-ET-AUDIOCASQUESHAUT-PARLEURS HI-FI ET-AVLECTEURS BLU-RAYAUDIOVISUELCHAÎNE HI-FI ET AUDIOAMPLIFICATEURSCASQUESRÉCEPTEURSLECTEURS BLU-RAYPROJECTEURSSYSTÈMES HI-FI ET AUDIOAUDIOTÉLÉVISIONSCAMÉRAS-ET-CAMÉSCOPESCAMÉRASGADGETSIPODS-ET-AUDIO-PORTABLELECTEURS MP3 ET IPODPORTABLE-VIDEOGAMINGGAMING-ACCESSORIESJEUXACCESSOIRES DE JEUXCONSOLES DE JEUX
l'utilisation des réseaux publics, dans le cas du cloud public, entraîne des risques liés à la sécurité du cloud. En effet, la connexion entre les postes et les serveurs applicatifs passe par le réseau Internet et expose à des risques supplémentaires de cyberattaques et de violation de confidentialité. Le risque existe pour les particuliers, mais aussi pour les grandes et moyennes entreprises, qui ont depuis longtemps protégé leurs serveurs et leurs applications des attaques venues de l'extérieur, grâce à des réseaux internes cloisonnés;
En termes d’espace de stockage, tous les services de cloud gratuit ne se valent pas. Au maximum, vous pouvez disposer gratuitement de 50Go, avec Mega, ce qui devrait suffire à répondre aux besoins de la plupart des internautes.Au contraire, certains services de cloud gratuit ne proposent que le strict minimum pour inciter les usagers à souscrire à la version payante. C’est le cas de Dropbox qui ne propose que 2Go gratuits. Pour jouir de davantage d’espace, les usagers devront payer 9,99 dollars par mois pour 100Go, 19,99 dollars par mois pour 200 Go ou 49,99 dollars par mois pour 500 Go. Il est également possible d’obtenir jusqu’à 16Go d’espace disque supplémentaire en parrainant des amis, à raison de 500 Mo par ami parrainé. Cependant, Dropbox se distingue par une fonctionnalité de sauvegarde de l’historique des fichiers. Après avoir modifié ou supprimé un fichier, il est possible de le retrouver intact pendant une durée de trente jours.Il est également important de prendre en compte la taille maximale de fichiers autorisée par chaque service. Dans ce domaine, les services Mega ou Hubic mènent la danse, puisqu’ils ne proposent aucune limite de taille. Cependant, d’autres services proposent davantage d’espace de stockage, mais limitent la taille maximale des fichiers. À vous de déterminer la taille des fichiers, et la taille totale du contenu que vous souhaitez stocker sur le cloud pour déterminer le service de sauvegarde cloud qui vous convient.Il est toutefois nécessaire de garder en tête que les services de stockage cloud gratuits ne sont pas éternellement figés dans le temps. Compte tenu de leur gratuité, les fournisseurs de ces services considèrent parfois qu’ils n’ont pas de comptes à rendre aux utilisateurs. De fait, ces services peuvent disparaître du jour au lendemain, ou modifier leurs conditions de façon radicale.On peut notamment prendre l’exemple de Microsoft OneDrive. Au commencement, Microsoft proposait 25Go de stockage gratuit à ses abonnés. L’espace a ensuite été réduit à 15Go, puis 5Go. Les utilisateurs se sont plaints, et la firme a finalement décidé de proposer à nouveau 15Go d’espace de stockage, et 15Go supplémentaires dédiés au stockage de photos. Pour finir, le créateur de Windows a finalement choisi de limiter l’espace à 5Go en tout et pour tout. Ce genre d’initiative pousse les utilisateurs à opter pour la version payante. En l’occurrence, Microsoft propose 50Go pour 2€ par mois. Toutefois, un tel stratagème peut aussi inciter les usagers à renoncer au service pour se tourner vers la concurrence.
Le stockage en nuage permet à des applications de télécharger des données vers un réseau de serveurs éloignés, qui sont interconnectés. Les applications peuvent ensuite modifier les données et y accéder depuis n'importe quel emplacement. Les applications accèdent aux données par l'entremise d'une interface de programme d'application Web qui s'intègre aux applications clientes.
×